Le Manager Agile

Suite à l’annulation des « 1ères assises de l’Agilité » organisée par Jérôme Barrand et GEM par manque de participants, Jérôme nous avait convié à une demi-journée gratuite sur le thème du management Agile. Nous étions donc une 20aine de participants ce vendredi pour écouter Jérôme nous parler de management Agile, Jocelyne de Coaching Agile et Karim d’effissens. Quelques visages connus d’agilistes logiciels dans la salle (Rémy, Jean-Francois) et pour le reste des personnes plutôt orientés coaching et/ou conseil, connaisseurs et/ou curieux de l’agilité dans le management.

La session s’est déroulée en 3 parties, avec énormément de place pour des discussions ouvertes entre participants et orateurs, bref une après-midi très dynamique et intéressante.

  • Jérôme Barrand a ouvert le bal avec une présentation des caractéristiques du manager Agile, avec son verbe et son enthousiasme bien connu de ceux qui ont participé à l’Agile Tour 2008 (Cf. slides de Jérôme Barrand à l’AT2008). Bon, je ne suis pas d’accord à 100% avec Jérôme, en particulier lorsqu’il considère l’empirisme des méthodes agiles comme une faiblesse ou qu’il remet en cause la roue de Deming (le fameux PDCA) par manque de définition d’objectifs initiaux. Et je trouve dommage que l’approche ne soit pas suffisamment centrée sur la prise en compte des feedbacks du client/utilisateur. Mais globalement nous sommes d’accord et en particulier sur le fait que si nous avions plus de managers/décideurs agiles, le monde irait bien mieux.
  • Jocelyne Deglaine nous a ensuite présenté les caractéristiques du Coaching Agile et la formation certifiante dispensée à GEM (Grenoble Ecole de Management). Honnêtement, je n’ai pas vraiment apprécié cette session car je n’ai pas vu en quoi cette formation de coach est Agile et en quoi le coach formé serait plus agile que les autres coaches (de plus, l’utilisation d’une terminologie complexe qui a donné lieu à beaucoup de discussion est même anti-agile). Mais ce n’est que mon humble avis personnel.
  • La présentation de Karim Benameur a elle retenue toute mon attention et éveillé ma curiosité. Karim réalise des diagnostique de fonctionnement des organisations en mesurant l’effissens (non, non, je n’ai pas fait d’erreur, le mot « effissens » sera bientôt dans le dictionnaire).  Les entreprises cherchent dans un premier temps à améliorer leur efficacité (produire le plus possible), puis leur efficience (produire tout autant avec moins de moyens), puis à atteindre l’effissens (de l’efficience avec du sens) qui intègre les apects humains. Il faut donc donner du sens aux personnes, un sens commun qui se décrète (raison d’être) et un sens particulier qui ne se décrête pas (attentes personnelles). Une entreprise effissente est donc une société efficiente dans laquelle les employés trouvent du sens (commun et particulier) ce qui a pour effet de décupler la productivité et la créativité de l’entreprise.

L’homme a besoin de sens pour avancer … A 44 ans, je suis en train de chercher le mien suite à mes mésaventures chez Yahoo qui supprime des parties entières de son organisation … Heureusement, je pense avoir déjà trouvé !

2 réflexions sur « Le Manager Agile »

  1. bonjour,
    Je cherche à rentrer en contact avec Karim BENAMEUR, avec qui j’ai travaillé dans les années 95/2000, vous serait-il possible de me transmettre ses coordonnées si vous les avez?
    je reconnais bien dans votre présentation les travaux de Karim…
    Trés cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.