Code « fully tested » avec Scrum

Avec un peu de retard (1 petite semaine de vacances en roulotte au bord de la Charente … c’était vraiment super), et en réponse à Bruno et Manu, je rédige un petit article sur ma perception de comment générer du code déployable.

En fait je ne vois qu’une seule solution, et elle est basique, c’est de faire tourner le code sur des serveurs de production (ou similaire) pour s’assurer qu’il est bien déployable.

Sur un de nos anciens projets (abandonnés depuis) nous avions mis en place un test de nuit qui consistait à:

  1. Builder la dernière version (fichiers dans le tronc commun)
  2. Déployer automatiquement le build sur des serveurs de tests,
  3. Jouer un certains nombres de tests de non-régression
  4. Nettoyer le serveur.

Tous les matins, l’équipe avait donc une information sur la « deployabilité » ou non du build généré. Bien entendu, cela nous avait demandé un investissement pour mettre en place cette infrastructure mais on a rien sans rien.

Certains projets en Asie ont mis en place une notion de « Feature Freeze »que je préconise en interne, cela n’a rien à voir avec le Code Freeze qui est une totale abhération et que pourtant je vois encore pratiquée.  Cette notion consiste à figer quelques jours avant la fin du sprint les features qui l’ont considère comme « chippables » (donc DONE) afin d’avoir le temps de jouer quelques tests plus complexes (comme des tests de performance) sur un build stable avant la fin du sprint. Durant cette période, les développeurs peuvent continuer à travailler sur les features restantes afin de respecter leur engagement de début de sprint et de les démontrer en revue de fin, mais elles ne seront pas considérées comme shippable pour ce sprint. Je suis conscient que c’est une entorse à la méthode (pas taper Jeff, pas taper) mais c’est pour l’instant la meilleure solution que j’ai trouvé pour tenir compte des contraintes de la vie réelle.

PS: Joseph, je suis désolé, mais je n’ai pas de solution toute faite pour débuter avec l’agilité, mais un des sites que j’apprécie paticulièrement est le blog de Claude Aubry qui contient beaucoup d’information (y compris la traduction en Français des slides de Mike Cohn de présentation de Scrum).

3 réflexions sur « Code « fully tested » avec Scrum »

  1. Merci pour ce PS.

    Aucun livre de référence que tu conseillerais avec force et conviction (en anglais ou français) ? 😉

    Pour l’instant ma seule réelle référence est « XP and Scrum from the trenches », parue en ebook sur infoq. Mais bon, il est loin de détailler la chose.

    Quand aux autres livres que j’ai vu sur le sujet, au format poche généralement, ils ne m’ont pas semblé très « pointus » ou instructifs. Au contraire, le superficiel était souvent de rigueur. J’ai bien dû en rater quelques uns non ?

    ++
    joseph

  2. Joseph, je pensais que ta remarque initiale concernait les informations sur les sites et blogs parlant de l’agilité et non des livres, alors je complète 🙂

    Pour ce qui est des livres, et même s’ils ne te permettront pas de mettre en place Scrum, je te recommande très très fortement les 2 livres de Mary Poppendieck (« Lean Software Development: An Agile Toolkit » et « Implementing Lean: From concept to cash ») – Cf. http://www.poppendieck.com/

    Je ne suis pas un grand spécialiste d’XP mais en ce qui concerne Scrum, j’ai bien aimé le livre de Ken Schwaber pour la description de la méthodologie (« Agile Software Development with Scrum ») et ceux de Mike Cohn pour ce qui est de la définition des exigences et la planification (Agile Estimating And Planning).

    Tous ces livres sont en anglais car je n’ai pas trouvé de livre de qualité en Français, mais je n’ai peut etre pas bien regardé.

    Sinon je t’invite fortement à participer à une conférence sur l’agilité dans ta région ou te déplacer là où il y en a une, car c’est vraiment le meilleure moyen d’apprendre beaucoup de choses en peu de temps. Puis il faut pratiquer 🙂

  3. encore merci pour cette réponse 🙂

    Pour ce qui est de la pratique, elle devrait arriver d’ici quelques mois, donc encore un peu de patience. Ceci dit, j’ai choisi (et sué) pour ce poste parce que justement il y a avait de l’agile dedans, donc j’aimerai autant être à la hauteur !

    D’ailleurs, qu’en est il de la pénétration des entreprises françaises par ces méthodologies ? Pour ma part, en Alsace, c’est vraiment le calme plat de ce côté là, je n’ai jamais vu ou entendu parler d’entreprises tentant cette aventure. Est ce différent sur Paris ou ailleurs en France ?

    Par contre, en Allemagne, c’est la grande mode Agile/Scrum/Xp à ma connaissance ces derniers temps, avec par contre quelques « abus » (ou plus exactement des gourous auto proclamés qui au final font du n’importe quoi à leur sauce qu’ils surnomment « Agile »).

    Merci bien quoiqu’il en soit, je vais potasser 😉

    ++
    Joseph

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.