Le French SUG invite Ken Schwaber

Très belle soirée organisée par le French SUG hier soir, après la visite de Jeff Sutherland en 2009 et celle prévue de Scott Ambler très prochainement, c’était monsieur Ken Schwaber en personne qui était reçu dans les tout nouveaux locaux de Microsoft à Issy les Moulineaux (partenaire officiel du French SCRUM).

Ken nous a présenté le concept du SCRUM.ORG qui est maintenant le seul dépositaire de la méthode Scrum et qui propose à des sociétés d’utiliser les matériels mis à disposition sous contrat de « licensing » … et c’est sur cette base que la ScrumAlliance va fonctionner.

Il a également présenté le nouveau concept de « Certification Scrum Developer », qui consiste sur 5 jours à former à Scrum et aux pratiques d’ingénierie issues de XP. La certification est basée sur un questionnaire relativement difficile et n’est donc pas automatique à ce jour (seulement 73% des participants l’ont obtenues). C’est un peu mieux que ce qui est proposé par la ScrumAlliance … mais cela reste très scolaire !

Autant vous dire que je ne suis pas un fervent supporter de cette approche par certification pour plusieurs raisons :

  • Il est nécessaire de bachoter le scrum guide pour connaître les réponses « in the book » … alors que pour moi rien ne remplace l’apprentissage par la pratique et l’expérience qui consiste bien souvent à faire des erreurs pour apprendre. Par exemple, pour obtenir le permis de conduire, il faut avoir son « code », mais la connaissance parfaite et « in the book » des règles du « code » ne garantit pas d’avoir une bonne conduite.
  • Le questionnaire ne prend absolument pas en compte l’aspect culturel de chaque pays. Même s’il faut excuser nos amis américains qui ne peuvent pas penser autrement, il est fort dommage que le questionnaire ne soit pas traduit en Français ou dans d’autres langues. Mon expérience personnelle de mise en place de Scrum en Corée est riche de cet enseignement. Hier soir la réponse de Ken à cette question n’est pas terrible puisqu’il a simplement dit hier soir « qu’il comprenait la question, mais que ce point était très bas dans son backlog » 🙁
  • Il me semble également que la Scrum.org cherche à créé un besoin qui n’était pas demandé par les clients, et bien que je comprenne tout à fait la démarche business (c’est le modèle de beaucoup de sociétés innovantes), je regrette que cela ne soit pas rendu visible (un des grands principes de Scrum) et masqué derrière le message : « Nous sommes là pour aider les organisations, les équipes et les individus ».

Sinon je vous rappelle/informe que la soirée anniversaire du FrenchSUG se déroulera le 30 mars sur Paris et les thèmes proposés sont très intéressants, pensez à le noter dans vos agendas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *