Retours du Scrum Day 2013

Jeudi dernier avait lieu le Scrum Day 2013 à Paris.

Cet évènement a vraiment trouvé sa place et son style dans la cohorte de manifestations agiles qui fleurissent, avec bonheur, aux quatre coins de la France, et d’année en année, l’équipe d’organisation améliore l’accueil des participants … mais où vont-ils s’arrêter ?

Voici mes impressions sur cette manifestation qui m’a encore une fois, en marge de l’évènement, donné l’occasion de discuter avec tout plein d’individus de France et de Navarre que j’aime tout particulièrement (ils et elles se reconnaitront)

Keynote d’ouverture

Bonne entrée en matière de Robert Richman qui se présente comme un Hacker de Culture avec un fort retour d’expérience de Zappos, une société atypique qui est devenue rapidement leader du marché mondial de vente de chaussure avant d’être rachetée par Amazon.

Parmi les techniques de Hacking que Robert propose, je retiens tout particulièrement le fait de « venir avec ses énergies ». C’est à dire que si vous entrez dans une société, une salle ou n’importe quel endroit, en espérant y trouver de l’énergie, il est absolument nécessaire d’en amener avec vous. Votre propre façon de marcher en entrant dans une pièce peut faire la différence. Dans la même idée, il indique clairement que si l’on vient au travail pour trouver de l’énergie et de l’envie, c’est que pour nous le travail est un médicament à une situation qui ne nous plait pas, et la meilleure solution est donc de traiter notre maladie et de régler notre problème personnel à la maison !

Bref un discours plutôt sympa et très « show » à l’américaine.

En fin de keynote, j’ai demandé à Robert si ses techniques marchaient également en dehors de la culture américaine … il ne m’a pas répondu, j’en déduis qu’il ne doit pas avoir ce type d’expérience !

Session 1

Pour la première session de la journée, j’ai fait le garde devant la porte de Florent Lothon, pour éviter qu’il y ait trop de monde dans la salle qui était déjà largement remplie, puis je me suis faufilé pour écouter son introduction au Tribal Leadership. Je n’ai pas regretté le sujet car même s’il ne m’était pas inconnu, je n’avais pas vraiment pris le temps de m’y intéresser. J’ai donc bien compris qu’il y a 5 étapes pour parvenir à un vrai leadership, et surtout qu’il ne faut bruler aucune des étapes.

Session 2

Rien pour moi, juste l’occasion de discuter avec quelques individus en goguette et de récupérer ma présentation dans la poche de ma veste (au vestiaire) afin de vérifier qu’elle pouvait s’installer sur le PC de Karine (en effet, il y avait bien un PC dans chaque salle … mais nous n’avions pas le mot de passe pour s’en servir).

Session 3

Une salle remplie pour écouter ma session « Agile Unlimited » … cela fait toujours plaisir. La session a été filmé, donc si vous l’avez raté vous pourrez vous rattraper bientôt.

Session 4

Encore rien pour moi, si ce n’est des discussions avec d’autres individus forts intéressants. J’avoue que je prends autant de plaisir à venir discuter avec quelques agilistes novices ou expérimentés que d’écouter une session 🙂

Session 5

Je voulais voir Yann Poles dans sa nouvelle session « Mon DSI veut un indicateur Agile : Cadeau ou Poison ? » et j’ai même eu l’occasion de faire le time keeper … enfin pas vraiment, puisque Yann est allé si vite que je n’ai même pas eu besoin de lever mon premier panneau « Reste 10 minutes ». Sur le fond, j’ai bien aimé l’approche de Yann qui consiste à ne pas s’opposer à la culture de son entreprise (Total) et donc d’accepter de fournir des indicateurs au top management, mais tout en faisant en parallèle un travail d’information et de sensibilisation aux niveaux inférieurs. Je pense que cette présentation pourrait encore plus parler des métriques utilisées sur le terrain, celles qui sont vraiment utiles pour les équipes … une piste d’amélioration pour Yann … ce qui lui permettrait également de tenir son timing 🙂

Session 6

Si je vous dis que j’ai encore discuté … vous ne m’en voudrez pas j’espère 🙂

Keynote de Fin

J’ai tout simplement adoré cette keynote de Dominique Dupagne qui avec beaucoup d’humour et un brin de provocation, nous a expliqué que c’était nos gènes qui dirigeaient, que nous n’étions que des Sprint puisque nous étions le réceptacle de nos gènes pour une période donnée avant qu’ils ne trouvent un meilleur réceptacle. Que la hiérarchie était ancré dans nos gènes et qu’il attendait beaucoup des agilistes pour contrer cette nature humaine « normale ».

Bref que du bonheur et de l’énergie durant 25 minutes !

Conclusion

A l’année prochaine pour le Scrum Day 2014

3 réflexions sur « Retours du Scrum Day 2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *