Rupture Douce Saison 02

C’est maintenant Officiel, la saison 02 de Rupture Douce est maintenant dans les bacs … enfin les bacs virtuels avec possibilité de commander une édition papier, ePub ou pdf sur lulu.com

J’avais raté la saison 01, pas la lecture du livre que j’avais adoré, mais en tant qu’auteur et je m’étais promis de me raccrocher au wagon pour la saison 02.

La métaphore du wagon est plutôt bonne, car la locomotive de cette initiative, en la personne de Laurent Sarrazin, est particulièrement pleine d’énergie – il en faut des tonnes ! – et donc attention à ne pas rater le marche pied quand le train du plaisir de travailler ensemble prend la route.

La saison 01 était particulièrement intéressante car elle fourmillait de petites, ou grandes, histoires authentiques de grenouilles agiles qui racontaient leurs expériences, leurs joies et parfois leurs soucis. La saison 02 est dans la même lignée, avec 25 auteurs, des hommes, des femmes, des histoires liées, un dessinateur d’exception, des interludes, un raton laveur, des souvenirs et même une préface d’Alistair Cockburn. La lecture se fait dans le sens qu’il vous plait, en passant de l’une à l’autre en fonction de leurs liens, au hasard en ouvrant le livre à n’importe quelle page, ou dans la logique de présentation proposée.

Le livre est payant et les revenus seront reversés à une œuvre caritative ou serviront à la traduction en anglais, aucun auteur n’est rétribué, ce n’était que du plaisir.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire que nous avons pris à l’écrire 🙂

Pour vous donner l’eau à la bouche, du moins j’espère, voici le début de mon histoire : « Osons Jouer »

L’autre soir, je zappotais au hasard quand je suis tombé sur une série qui raconte l’histoire d’une petite fille avec quelques pouvoirs magiques. L’épisode qui passait montrait une salle de classe anglaise avec une directrice particulièrement détestable.

Ce n’est pas vraiment l’histoire ou la qualité de la série qui a fait arrêter mon zapping, mais ce qui était marqué en très gros au-dessus du tableau noir de la classe :

« If you are having Fun, You are not Learning! »

Cette phrase m’est revenue en écho à ce que j’entends régulièrement dans les entreprises lorsque je propose d’animer un jeu pour apprendre des pratiques ou des principes agiles. Les propos tenus sont rarement aussi cinglants que la phrase au-dessus du tableau, mais l’intention est la même.

…. suite dans Rupture Douce saison 02 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *