Ma 1ère fois … à Agile Pays Basque

Je suis finalement aller à Bidart ce vendredi pour assister à la 3ème édition d’Agile Pays Basque et je ne peux que vous conseiller d’aller y faire un tour 🙂

Mon voyage a commencé le vendredi par un covoiturage très sympa avec Claude (et oui je confirme que tu conduis très bien) depuis Pau, puis nous avons été accueilli dans un amphi de l’Estia par l’équipe d’organisation pour quelques conseils fort utiles.

La conférence a été lancée par Frédéric avec sa keynote sur la nécessité d’arrêter les estimations. J’avais eu « enfin » l’occasion de l’écouter lors du printemps agile de Caen  et je savourais d’avance cette 2ème occasion. Si vous n’avez pas encore vu Frédéric … courez-y, c’est magique !

Je suis ensuite aller voir Alexandre et Bastien qui présentaient des outils pour les PO qui ont peur de la feuille blanche (leucosélophobie). Après un SWOT, ils enchainent avec un Empathy Map, un Impact Mapping puis un Story Mapping. J’avoue ne pas avoir l’habitude d’enchainer les 2 derniers ateliers, il faudra que j’essaye.

Après avoir eu un mal fou à trouver la salle de Benjamin (et oui, il faudrait flécher le 1er étage) qui allait nous parler du point de vélocité vide, ou comment rechercher de la valeur dans ce qui est fait. J’ai pu claquer des doigts ou lever le poing en fonction de mon adhésion ou refus à ce qu’il disait. J’ai donc levé le poing 2 ou 3 fois, pas tellement sur le fond de qu’il disait mais sur la forme que je trouvais un peu trop restrictive.

Les orgas avait installé un un jambon de bayonne à disposition dans la salle commune, de même que des gâteaux basques, des fruits et des bonbons, alors j’avoue que je n’avais pas très fin pour le repas de midi 🙂

L’après midi a commencé par un moment magique avec Alice et Franck qui ont interprété une version très personnelle de l’Agilité au Pays des Merveilles. J’ai franchement tout adoré, avec une prédilection pour l’histoire de la rédaction du manifeste agile raconté avec l’accent Grenoblois qui m’a fait tout simplement pleurer de rire.

C’était ensuite mon tour avec un atelier sur les forces limité à 20 p en amphi … hein !!! … et oui, ca arrive les petits ratés, et je m’excuse encore des personnes à qui j’ai refusé l’entrée, et encore plus à celles à qui j’ai demandé de sortir, pour ne garder que 28 participants. L’atelier a particulièrement bien marché et les discussions ont été très enrichissantes, merci 🙂

Et comme à la pause je me suis laissé embarqué (volontairement) dans une discussion sympa, j’ai raté la transformation agile impossible de Claude et Alexis … ce sera pour une prochaine fois.

Et sinon que dire de la session de fin de journée, si si, il y en a une au restaurant Bleu Blanc Jaune sur la plage d’Uhabia, qui a vraiment été un très bon moment durant lequel j’ai découvert des collègues d’Anne qui sont très joueurs 🙂

Et mon plaisir n’a pas été atténué par le fait qu’il pleuvait … même si cela n’arrive jamais au pays basque d’après Alice.

Pour les années à venir, je ne peux que vous inciter à cocher dans votre agenda 2 jours à Bidart (pour des raisons de logistique je n’ai pas pu assister au forum ouvert du samedi) pour assister à Agile Pays Basque. Que vous soyez orateur ou participant, vous serez merveilleusement accueillis avec un programme de qualité 🙂

2 réflexions sur « Ma 1ère fois … à Agile Pays Basque »

  1. Bonjour
    Intéressée par votre utilisation des cartes des forces, est-ce que vous pouvez m’en dire plus ?
    Merci !
    Laetitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *