Speed Game Creation … en vrai !

Speed Game CreationIl y a quelques années, j’avais créé une session « Speed Game Creation » pour expliquer par la pratique comment faire pour créer un jeu agile. Cette session avait été inauguré lors d’un mémorable (pour moi) XP Days Benelux et ensuite jouée plusieurs fois en France.

Mon ami @jacquescouvreur avait été particulièrement séduit par cette approche, et nous avait fait un truc de malade lors du dernier Agile Games France … que du bonheur :)

Hier, j’étais missionné pour créer un jeu en 3 heures … comment faire autrement qu’avec Speed Game Creation !

Organisation de la session

Nous avions planifié un démarrage à 8h30 et invité les joueurs (béta testeurs) pour 11h30, et donc nous disposions de 3 heures pour avoir quelque chose de jouable … par respect pour les joueurs/testeurs qui allaient se déplacer pour venir expérimenter notre création (effectivement nous avions choisi de ne pas être dans les locaux de l’entreprise afin que rien ne vienne perturber notre créativité … très bonne idée).

Itération 1

Nous avons donc démarré par une itération de 20 minutes pour définir les objectifs du jeu.

Il s’agissait de sensibiliser des opérateurs d’une chaine de production à la qualité et en particulier aux aspects « Speak with Data » et « Stop before doing bad »

Puis nous nous sommes répartis en 2 groupes de 3 personnes et j’ai mis sur la table du matériel pour stimuler notre créativité

Itération 2

Nous avions 20 minutes pour réfléchir au concept de notre jeu et le présenter à l’autre groupe pour avoir du feedback.

Notre groupe était parti sur une fabrication d’une voiture à base de Lego avec un ballon gonflé attaché à la structure et l’idée de générer des erreurs de fabrication pour voir comment les joueurs allaient se comporter.

L’autre groupe avait également regardé du coté d’une structure à base de ballons avec des défauts et également une solution à base de pliages.

L’encombrement du jeu pour le formateur était également un aspect à ne pas négliger puisque ce jeu doit pouvoir se jouer dans les usines de mon client aux 4 coins du monde.

Itération 3

Encore 20 minutes pour pousser le concept, en tenant compte des feedbacks et des idées de l’autre groupe, afin de définir un premier gameplay.

Notre groupe pousse l’idée de la construction en Lego, supprime la voiture pour garder une structure légère et dont toutes les pièces sont visibles afin de pouvoir introduire des erreurs comme des points noirs sur certains Lego, ou des trous bouchés, qui permettront au client final de refuser la pièce.

L’autre groupe nous présente un jeu basé sur le découpage d’une feuille de papier avec des ciseaux dont les 2 parties seraient réalisées par 2 groupes distincts et dont l’assemblage serait réalisé par le client final. Un aspect puzzle était également présent afin d’ajouter une difficulté supplémentaire.

Il nous a semblé clair que le potentiel du jeu de l’autre groupe était plus fort que celui de mon groupe et nous avons donc décidé de retenir l’idée du découpage.

Itération 4

Collectivement, nous prenons 20 minutes pour améliorer le gameplay du jeu de découpage.

La notion de puzzle est supprimée, des améliorations sont apportées aux feuilles de papier initiales, le nombre et les rôles des joueurs est défini, une surprise est introduite dans le déroulement du jeu, et nous choisissons de faire des trous dans la feuille et d’utiliser un classeur.

Itération 5

Il nous reste moins d’1 heure pour préparer le jeu alors nous identifions tout ce qu’il nous reste à faire sur un paper board afin que l’équipe puisse s’auto organiser de la façon la plus efficace.

Je suis en charge de trouver le matériel qui nous manque et nous courrons à la papeterie la plus proche … qui s’avère être définitivement fermée. Nous nous rabattons sur un bureau de tabac et une superette, nous y trouvons des ciseaux, des machines à trous, des rapporteurs (qui ne servent à rien) à la place des règles, du papier et une boîte d’allumettes géantes au lieu d’un classeur (et pourquoi pas d’abord !!).

Dans la salle, les autres s’activent afin de préparer les règles du jeu qui seront distribuées aux participants, et finalisent le matériel qui sera distribué.

A mon retour, je mets en place la salle pour séparer les joueurs en 2 équipes et je vais voir Nadine et Julie (du WTC) pour leur demander si elles peuvent nous dépanner du matériel qui me manque. Après avoir fouillé un placard pour y trouver un vieux classeur à 4 attaches, me voici avec tout, ou presque, ce qu’il nous faut (elles sont géniales, un grand merci à elles :))

Itération 6

Les 6 joueurs arrivent et comme il nous manque 1 joueur, puisqu’il nous en faut 7, je propose d’être l’un des opérateurs d’une des équipes, et nous voici parti pour 1h30 d’amusement … et d’apprentissage.

Juste une petit mot sur le déroulement du jeu … j’ai réussi à faire une grosse erreur sans m’en rendre compte et les autres joueurs ont ensuite cru que je l’avais fait exprès, ce qui n’était vraiment pas le cas :)

Débriefing

Bien entendu, nous avons pris le temps de débriefer avec les participants pour savoir ce qui avait bien marché et ce qui devait être améliorer. C’est une étape cruciale dans la création d’un jeu, et même si celui que nous avions conçu avait plutôt bien fonctionné, voir même très bien fonctionné, il restait encore pas mal de choses à améliorer.

Conclusion

Au final, j’ai eu une remarque de l’un des co-créateur du jeu qui me demandait si j’étais confiant dans le fait que nous serions capables de créer un jeu en 3 heures. Je lui ai répondu que sans être certain du résultat, j’avais confiance sur notre capacité à faire ce jeu et sur la technique employée (Speed Game Creation) qui, tout en nous mettant sous contrainte, nous aide à être productif.

Si vous voulez vous aussi créer un jeu, demandez moi, j’adore ce genre de mission :)

1 pensée sur “Speed Game Creation … en vrai !”

  1. Humble retour d’un disciple à sa source d’inspiration…

    Merci pour le truc de malade mon ami… il s’agissait en l’occurence de hacker le jeu de plateau Zombicide pour en faire un jeu sur l’agilité… 3h aussi exigeantes que géniales 😉

    Pour ma part, j’utilise le speed game création en dernier jour de mes formations agiles en 1h ou 1h30 pour que les participants créent un jeu agile sur le thème qui leur parle (par équipe). Un succès constant, pour les deux partis : les participants qui s’amusent en s’appropriant les concepts vus en formation, ce qui sert l’objectif du formateur.

    Avec le temps, j’ai pas mal étoffé les « kits de créativité » (tips : notamment grâce au génial site http://toutpourlejeu.com/) : mais quand le temps est compté — 1 heure seulement, cela dessert l’activité, car les participants passent trop de temps à choisir parmi le matériel pour au final quasiment toujours utiliser des cartes ou des dés (Dédé !). Il me semble donc important de réduire le kit de création de quelques accessoires suffisamment différents.

    Une variation qui fonctionne tout autant, que j’ai aménagé sur le principe du speed game création : le niveau 0 de ce concept, le quiz.
    Auto-pub : http://www.cokes.one/#about

    Ce que je trouve très efficace par expérience et que j’avais rencontré dans tes deux séances auxquelles j’avais participées, mais que je ne crois pas retrouver là : parvenir à faire 4 équipes. Ainsi sur les 3 itérations, chaque équipe présente son prototype à une équipe différente, avec chaque fois un regard neuf comme feedback.

    En 1h, je n’ai pas le temps de faire le tour sur ce qui compose un jeu réussi (théorie sur le gameplay), et cela manque ! Donc, si vous avez le temps, il me semble que c’est assurément une partie à aborder.

    Je trouve excellent l’idée d’avoir plus de temps dédié à la finalisation : sur les 2 sessions auxquelles j’avais participées, nous n’avions que 3 itérations de 20 minutes, et cela manquait de pouvoir finaliser le jeu, faire toutes les cartes nécessaires par exemple.

    Sortir pour aller chercher du matériel… Mais comment ne pas y avoir pensé avant ?!… Cela renforce le « ailleurs » et le « apprentissage par l’action »… Bref, je gamifie 😉

    Il y a des gens qui sont payés pour s’amuser et faire s’amuser les autres… en apprenant.

    S’il te plait, Alex, la prochaine fois que tu fais cela, invite moi : en échange, je promets de… faire ta vaisselle pendant un mois… Même si je n’ai aucune idée de comment cela pourrait se faire techniquement… Disons 1 point par assiette, 2 par verre… La poêle serait à 10 points. Si je le fais deux jours consécutifs ça me ferait +10 points…
    ;))
    quelle chance, car à la maison il ne fait pas du tout la vaisselle :-))

    j.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *