Enseignement Agile par le jeu

Cette année j’ai 6 heures de cours à l’IAE pour une 20aine d’étudiants en M2MSIO (Master Management des Systèmes d’Information et d’Organisation), soit 2 fois plus que l’année passée … j’ai donc beaucoup plus de possibilités pour faire mon cours 🙂

Hier, c’était la première session de 3h et j’avais décidé de ne faire que des jeux agiles … rien de bien surprenant pour ceux qui me connaissent … mais surement beaucoup plus surprenant pour les étudiants qui n’ont pas vraiment l’habitude de cela.

J’ai donc commencé le cours en repliant l’écran de projection et en leur demandant de ranger leurs affaires car mon cours serait différent des autres. Un étudiant m’a alors demandé si j’allais faire cela à l’ancienne sur le tableau blanc ou avec une craie sur un tableau noir … petit futé va 🙂

Démarrage

Tout d’abord, j’ai commencé par demander aux étudiants ce qu’ils comptaient faire plus tard, et après quelques réponses sérieuses comme « Consultant », « Consultant en Audit » ou plus humoristique comme « Chômeur », j’ai enfin eu la réponse que je souhaitais, c’est à dire « Chef de Projet ».

J’ai alors demandé ce qui caractérisait un projet et à ma grande surprise la première réponse a été « l’équipe » et cela m’a fait très plaisir !
Puis sont venus le Cahier des Charges, le délai, le planning, le client et les autres ingrédients d’un projet.

J’ai ensuite demandé aux étudiants s’ils étaient une équipe, la réponse a été tout de suite NON, et quand j’ai demandé pourquoi, la réponse a été encore juste du premier coup (encore à ma surprise) : « Parce que nous n’avons pas d’objectifs communs »

J’ai donc proposé de leur donner un objectif commun : « Me battre ! »

Chaise Non Musicales

Après leur avoir demandé de se lever et de pousser les tables contre les murs, j’ai demandé à ce qu’ils mettent des chaises au milieu de la salle. Comme je m’y attendais, les chaises ont été  bien alignées les unes à coté des autres sur les bords de l’espace … dur dur de changer ses « réflexes ».
Après avoir disposé les chaises un peu n’importe comment, j’ai expliqué les règles et nous avons commencé à jouer, moi à gagner et eux à perdre.
Le jeu a bien permis de montrer aux étudiants la difficulté de faire une rétrospective sans règles de prise de parole au sein du groupe et sans facilitateur. La notion d’empirisme, de confiance et de communication au sein de l’équipe ont également été abordé.

Artistes et Spécifieur

Nous avons fait 4 groupes de 5 étudiants autour d’une table pour jouer à ce jeu qui consiste à faire reproduire un dessin sans avoir le droit de se parler.
J’adore ce jeu qui est d’une efficacité redoutable et encore une fois hier, il a permis de mettre en valeur un grand nombre de pratiques agiles comme : l’approche itérative et incrémentale, la notion de terminé, la collaboration entre les acteurs, le feedback du client, le défaut de penser systématiquement « périmètre fixe », le rythme soutenable, la motivation des acteurs et même un peu de notion de planification agile

Noeud Humain

Après une courte pause, j’ai demandé quelles étaient les attributions du Chef de Projet. Après avoir obtenu des réponses classiques, j’ai indiqué que je n’avais rien contre les chefs de projet mais que le framework agile permettait de se passer du chef de projet.
Afin d’illustrer cela nous avons créer un problème (un noeud humain) et demandé à un chef de projet de le résoudre, ce qu’il n’a pas réussi. Puis lorsque la responsabilité a été déléguée à l’équipe, le problème a été rapidement résolu.

Systèmes Complexes

Toujours dans la même logique, nous avons joué les 3 variantes de ce jeu pour illustrer le fait que l’auto organisation est beaucoup plus efficace que les processus ou l’organisation décisionnelle hiérarchique pour résoudre des problèmes complexes. Et comme la plupart des projets actuels sont des systèmes complexes, il valait mieux aller vers des approches avec délégation et auto organisation de l’équipe de réalisation.

Vampire de Strasbourg

J’avais envie de me faire plaisir, alors je leur ai proposé de jouer à ce jeu très ludique qui a généré une vrai crise de rire au sein des participants.
Comme prévu, le jeu a permis de mettre en exergue le fait que l’on a tendance à fuir les problèmes, mais que le fait de traiter les problème est valorisant et que si on les traite régulièrement, comme avec la pratique de la rétrospective, cela devient une habitude et les problèmes ne sont plus redoutés.

Cercle de parole

Pour finir, j’ai organisé un cercle de parole avec « bâton de parole » (une simple balle) pour que chaque participant exprime son ressenti sur le cours qu’ils venaient de suivre … les feedbacks ont été géniaux et quasiment la totalité des messages que je voulais faire passer ont été assimilé

Conclusion

Tous les élèves étaient attentifs et intéressés, ils ont beaucoup appris et ce n’était pas de tout repos (leurs neurones ont beaucoup fonctionné) … objectif atteint de mon point de vue 🙂

2 réflexions sur « Enseignement Agile par le jeu »

  1. Bravo !
    Merci pour le retour.
    C’est très encourageant, autant pour les surprenantes bonnes réponses que pour les résultats obtenus.
    Je dirais : In games we trust !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *