Agile2009 : Jour 2

Toujours aussi beau sur Chicago … et toujours de la lumière artificielle dans les salles de conférence 🙂

  • « I Come to Bury Agile, Not to Praise It » par Alistair Cockburn. Le sujet n’était pas de dire que Agile est mort et qu’il faut l’enterrer mais plutôt de dire que le monde du logiciel ne se réduit pas à Agile et qu’il faut continuer à regarder ce qu’il y a autour. Alistair nous a parler des 3 piliers du développement logiciel : « Cooperative games » + « Craft » + « Lean ». Les jeux ont des notions de « positions », de « moves » et de « strategies » que l’on retrouve dans le développement de logiciel. L’artisanat est surtout présenté par le « Shu-ha-ri » et la nécessité d’apprendre par la pratique puis, la maturité et l’expertise venant, d’adapter les pratiques à son contexte particulier (pas mal de jeux de mots d’Alistair entre « shu » et « shoe »). Le lean est présenté sur l’aspect Flux et Bottleneck. Et en conclusion une comparaison qui fait réfléchir entre une approche pilotée par la « Business Value » (Scrum) et par « Knowledge Acquisition » (gestion des risques et facilitation des prises de décision).
  • La technique Pomodoro : Le fil de discussion récent sur une mailing liste agile m’avait intrigué alors j’ai sélectionné cette présentation parmi toutes celles intéressantes de ce matin, enfin être agile c’est faire des choix et définir des priorités, donc j’ai choisi Pomodoro … et je ne l’ai pas regretté. La présentation a été dynamique et bien rythmée, et j’ai découvert que la méthode Pomodoro ne se réduit pas à faire des sessions de 25 minutes de travail intensif alterné avec des périodes de « repos du cerveau », mais contient également une stratégie de gestion des interruptions (internes et externes) et surtout des mécanismes importants de visualisation et de reporting. A titre personnel, j’ai l’impression que je fais régulièrement du Pomodoro-Like en me concentrant sur une seule tâche à la fois, enfin sans l’aspect reporting et le timeboxing, et je me demande s’il est réellement possible de maintenir un pomodoro journalier sur des périodes longues … ce que recommande le formateur.
  • First, Kill All the Metrics : L’approche proposée est assez intéressante puisqu’il s’agit de regarder les métriques sous un nouvel angle, celui du comportement. Pour chaque métrique il est intéressant de se poser les 3 questions suivantes : En quoi cette métrique génère un comportement positif ? En quoi elle génère un comportement négatif ? Quel type de comportement permet de controurner la métrique ? Les orateurs ont également insisté sur le fait que le comportement (« behaviour ») est émergent et changeant, donc ce qui est vrai à un instant ne l’est plus quelques mois après … et donc il faut être prêt à changer de métrique. Pour ce qui est du déroulement de la session, j’ai trouvé que les orateurs n’avait pas grand chose à dire de plus alors pour meubler les 90 minutes ils ont surtout fait parler l’assistance. Sans micro et en anglais, c’est un exercice très difficile et je n’ai pas compris la majorité des discussions … dont je me suis ennuyé ferme !
  • The Lean Lego Game : Après m’être ennuyé, j’avais envie de détente (c’est le principe du Pomodoro non ?) alors j’ai décidé de construire des maisons en légo suivant les principes Lean. Je n’ai pas vraiment appris grand chose sur le Pull vs Push, le Cell Work, la recherche des gaspillages et autres principes Lean … mais je me suis vraiment bien amusé. Donc : Objectif Atteint 🙂

A demain

2 réflexions sur « Agile2009 : Jour 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *