Agile2009 : Jour 4

Il pleut toujours sur Chicago et le choix des sessions s’annonce difficile car aujourd’hui la qualité est particulièrement au rendez-vous.

  • « Blitz Planning » : « Vous reprendrez bien un peu d’Alistair ? » … « Mais avec un grand plaisir ». Donc direction la salle du Blitz Planning, et malheureusement, je n’étais pas le seul ! Alistair avait prévu 10 jeux de fiches cartonnées, mais il en fallait 26 tellement le public était nombreux (8 par tables). Compte tenu du format court de 1h30 et des 2 exercices qu’Alistair voulait nous voir réaliser, la sessions a été particulièremet chaotique et malheureusement la plupart des questions que nous avions sont restées sans réponse du fait du manque de disponibilité de l’orateur qui devait se déplacer sur les 26 tables !! Au final ja vais chercher à en savoir plus sur cet exercice du Blitz planning qui me semble très intéressant et facilement implémentable à mes formation Scrum.
  • « Metrics in an Agile World » : Après ma déception du 2ème jour, j’ai de nouveau choisi une session sur les métriques car le résumé indiquait que les orateurs allaient partager avec nous un framework pour évaluer les métriques. La session était intéressante, et amusante car le duo Rob Myers/James Shore fonctionne à merveille, mais incomplète. J’ai aimé la narration des travaux de recherche sur les leviers de motivation des individus (R.D. Austin : « Measuring & Managing Performance in Organization »), et en particulier une de leur conclusion qui est que les personnes qui sont récompensées pour quelque chose sont celles qui se désintéressent le plus vite de cette activité (toute ressemblance avec le système de rémunération individuel est tout à fait fortuit). Une autre conclusion était que tout ce qui est récompensé et réalisé. Plus globalement, la discussion a également repris le principe de l’analyse du comportement vis-à-vis de la métrique et de savoir si la métrique engendre un comportement positif (« Meaningfull ») ou négatif (‘Meaningless »). J’ai découvert le Spag comme unité de dette technique … intéressant. Et en conclusion James nous a présenté le framework, qui est très simple, mais pas la façon dont on peut s’en servir ? étonnant non ??
  • « Prioritizing for Profit » : La priorisation du Product Backlog est un des sujets qui m’intéresse le plus en ce moment et j’attendais de cette session de 3 heures beaucoup de réponses. Enfin surtout des réponses « plus applicables » que celles préconisées par Mike Cohn qui sont parfois un peu trop dans la théorie. Satifaction complète à l’issue de la session … mais épuisement intellectuel car nous avons du ingurgité en 180 minutes une formation de 2 jours, Gloup ! De plus aucun exercice ne permettait de décompresser (Pomodoro  à l’aide) tout en assimilant les concept. La répartition des métriques d’aide à la décision en 3 catégories (Stakeholder Alignment, Strategic Alignment, Cost generation) me semble tout à fait pertinent. La décomposition de la roadmap par domaine (Market, Featuers/Benefits, Market rythm et TAarchitecture) est plus compliqué à assimiler. Donc au final, à part le fait que le Dieu Dollar était trop mis en avant à mon goût, le reste de la présentation valait vraiment le coup et je repars avec de la matière pertinente pour enrichir mon cours  « Agile Product Management ».
  • « The Dawning of the Age of Experience » : Je ne connaissais pas Jared Spool mais c’est un super show-man ! La keynote de fermeture était absolument géniale, très riche en information, conduite sur un rythme effréné et mortelle sur l’apect humoristique (le métier de « Chicken Sexing » a été une vrai découverte pour moi et m’a fait pleurer de rire). Microsoft s’en est pris plein la figure pour ne pas utiliser correctement les données récoltées sur l’expérience de ses utilisateurs. Apple et Netflix était au tableau d’honneur sur cet aspect et également pour leur vision avec comme support la vidéo faite par Apple en 1987 … c’est à dire il y a 22 ans lorsque le PC portable pesait 8 kilos pour un écran de 5 cm …. quelle vision du futur !!  En conclusion, Jared a démontré que l’amélioration de la « User Experience » reposait essentiellement sur les principes agiles (feedback, livraisons fréquentes, Multi-disciplinarité des personnes …), et il était très convaincant.

La conférence est maintenant presque terminée car seules quelques sessions dans l’Open Jam sont encore prévues ce matin (dont une discussion sur la contractualisation agile qui m’intéresse), mais comme je me suis couché à 2h30 après 2 parties de poker ou j’ai ratissé les canadiens des quelques dollars qu’ils avaient encore en poche, je ne suis pas certain d’être très actif demain.

3 réflexions sur « Agile2009 : Jour 4 »

  1. Au sujet du Blitz Planning, la technique est décrite dans le livre « Crystal Clear — A Human-Powered Methodology for Small Teams » (pages 68 à 74), mais je ne serais pas étonné que la technique ait été améliorée depuis cette publication…

    Elle y est présentée comme une variation/alternative du « Planning Game » d’XP que tu connais déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *